SPRING EXHIBITIONS IN PARIS

By Eléonore Dalzon

Le printemps à Paris va de pair avec une nouvelle programmation artistique au sein des musées, galeries et centres culturels de la capitale. ACA Project a sélectionné pour vous quatre expositions d’art contemporain asiatique qui offrent l’opportunité d’entrevoir le quotidien des artistes, de plonger dans leurs souvenirs, et de partager leur questionnement sur la mémoire, la notion d’identité ou simplement sur le monde.

Springtime in Paris comes together with a new artistic program in museums, galleries and cultural centres. ACA Project has selected for you four exhibitions which give you a chance to have a glimpse of the daily life of the artists, to dive into their memories, and to share their questioning on memory, the notion of identity or simply on the world.

Chiharu Shiota at Galerie Templon, Asia Now 2021

Carte Blanche à Chiharu Shiota, Jusqu’au 6 juin 2022, Musée Guimet, Paris

Confinée à Berlin, l’artiste japonaise Chiharu Shiota imagine dans la rotonde du musée Guimet un espace inédit, tissé de fils rouges, comme la trame d’un monde nouveau en plein bouleversements où se mêlent les notions de “toiles”, de “réseaux” mais aussi d’enfermement et de solitude. Le visiteur pourra ainsi se confronter à l’expérience du confinement et observer un intérieur trop à l’étroit dans les protecteurs fils écarlates de l’artiste devenus étouffants.

Carte Blanche to Chiharu Shiota, until June 6, 2022, Guimet Museum, Paris

Confined to Berlin, the Japanese artist Chiharu Shiota imagines in the rotunda of the Guimet Museum a new space, woven of red threads as a weft of a new world in full upheaval where the notions of « webs », « networks » but also of confinement and solitude are mixed. Then the visitor will confront the very experience of confinement and observe an interior which became too cramped, caught in the protective scarlet threads of the artists which became suffocating.

Ramayana #12, Dinh Q. Lê

Dinh Q. Lê, le fil de la mémoire et autres photographies , jusqu’au 20 novembre 2022, Musée du Quai Branly, Paris

L’artiste Dinh Q. Lê donne une voix à ceux qui n’en ont pas grâce à la photographie. Il invite le spectateur à redécouvrir l’histoire de pays tels que le Vietnam ou le Cambodge, à plonger dans un passé qui ne se dévoile qu’à travers le collage de photographies et d’images. Véritable tisserant, l’artiste juxtapose et interroge différentes réalités et ne se cantonne pas uniquement au passé en mettant par exemple en avant la réalité des migrants en Méditerranée.

Dinh Q. Lê, le fil de la mémoire et autres photographies, until November 20, 2022, Quai Branly Museum, Paris

The artist Dinh Q. Lê gives a voice to those who have none through photography. He invites the viewer to rediscover the history of countries such as Vietnam or Cambodia, to dive into a past that is only revealed through the collage of photographs and images. A true weaver, the artist juxtaposes and questions different realities and does not confine himself solely to the past by highlighting, for example, the reality of migrants in the Mediterranean sea.

Toshihiro Hamano, Paravent Le Printemps – La Vie illustrée du prince Shôtoku aux quatre saisons, 2005, Chûgû-ji, Nara.

Toshihiro Hamano – Esprit et forme du Japon,  du 13 avril au 11 mai 2022, Maison de la Culture du Japon, Paris

Retracez l’œuvre récente de Toshihiro Hamano à la Maison de la Culture du Japon de Paris. L’artiste japonais, inspiré de la pensée zen, tente à travers l’art de réunir deux opposés, l’Occident et l’Orient, selon un principe de non dualité. Il revisite et façonne une image nouvelle du Japon. Ce sont alors par des œuvres exceptionnelles telles que quatres paravents créés pour un couvent bouddhiste de la ville de Nara, qui sont exposés à Paris ce printemps, que Toshihiro Hamano célèbre l’histoire du Japon.

Toshihiro Hamano – Esprit et forme du Japon, April 13 until May 11, 2022, House of Culture of Japan, Paris

Retrace the recent work of Toshihiro Hamano at the Maison de la Culture du Japon of Paris . The Japanese artist, inspired by Zen, attempts through art to bring together two opposites, the West and the East, according to a principle of non-duality. He revisits and shapes a new image of Japan. It is through exceptional works of art such as a four screens created for a Buddhist nunnery in the city of Nara, which will be exhibited in Paris this spring, that Toshihiro Hamano celebrates Japanese history.

 © Centre Culturel Coréen

« RIVERUNS : The Life of an Artist » Série de projections vidéos des artistes coréens, du 23 mars au 16 mai 2022, Centre Culturel Coréen, Paris

C’est au Centre Culturel Coréen que vous pourrez plonger au cœur du processus créateur et suivre la vie de 10 plasticiens coréens. À travers des projections vidéos, le spectateur peut enfin découvrir l’envers du décors, les sources d’inspirations et le cheminement emprunté par les artistes pour créer une œuvre d’art qui sera ensuite exposée puis admirée par le public.

« RIVERUNS : The Life of an Artist », series of video projections of Korean artists, March 23 until May 16, 2022, Korean Cultural Center, Paris

At the Korean Cultural Center you can dive into the heart of the creative process and follow the lives of 10 Korean artists. Through video projections, the spectator can finally discover the backstage, the sources of inspiration and the path taken by artists to create a work of art that will then be exhibited and admired by the public.